Covid – Communiqué de la Préfecture

Ain – Covid-19 : De nouvelles mesures sanitaires renforcées
Communiqué de la Préfecture de l’Ain
L’épidémie de COVID-19 connaît une dynamique inquiétante sur l’ensemble du territoire national et dans l’Ain. À ce jour, dans notre département, on enregistre un taux d’incidence de 333 personnes contaminées pour 100 000 habitants, alors que ce chiffre atteignait 198 il y a moins d’une dizaine de jours. La dynamique du virus sur notre territoire est importante, puisque le taux de positivité des tests s’établit à 8,2 %. Cette reprise épidémique a déjà des conséquences en milieu hospitalier : 37 nouvelles hospitalisations pour motif COVID ont été dénombrées ces quatre derniers jours.
Face à cette aggravation de la situation sanitaire, le Président de la République a annoncé hier la mise en place de mesures sanitaires renforcées, qui visent à lutter plus efficacement contre le virus, tout en préservant autant que possible l’activité économique du territoire.
À compter de samedi soir, partout sur le territoire métropolitain :
Déplacements et couvre feu
• Le couvre-feu reste en vigueur dans les mêmes conditions de 19h à 6h. Les attestations de déplacements sont actuellement téléchargeables sur le site du Gouvernement ;
• Entre journée, entre 6h et 19h, dans la limite de 10 kilomètres autour de son domicile, les déplacements liés à la pratique d’une activité physique individuelle ou à la promenade sont autorisés, sur présentation d’un justificatif de domicile, mais sans attestation.
• Au sein du département de résidence, sont autorisés, les déplacements liés à :
– des achats de première nécessité et des retraits de commandes ;
– l’accompagnement des enfants vers leur mode une structure de garde ;
– l’accomplissement de démarches administratives ou juridiques ne pouvant être réalisées à distance.
Pour ces activités, les personnes résidant aux frontières d’un département bénéficient d’une tolérance de 30 kilomètres au-delà du département.
• Sont autorisés sans limitation de distance les déplacements liés à :
– l’activité professionnelle, l’enseignement et la formation, la réalisation de missions d’intérêt général ;
– la santé (consultations, vaccination, achat de produits de santé et soins) ;
– un motif familial impérieux, l’assistance à personnes vulnérables ou précaires, ou les gardes d’enfants ;
– le déplacement des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
– une convocation judiciaire ou administrative ;
– un déménagement ou indispensable à l’acquisition ou la location d’une résidence principale ;
– un transit vers les gares et les aéroports.
Les départements interrégionaux seront également interdits, sauf motif impérieux ; une tolérance est toutefois prévue jusqu’au lundi 5 avril, 19h00, pour les personnes qui souhaitent se confiner hors de leur lieu d’habitation habituel.
Pour limiter les déplacements journaliers, le télétravail doit demeurer la règle dans les entreprises et
administrations.
Scolarité
• Fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées pendant trois semaines à partir du lundi 5 avril 2021.
– Concernant les écoles et les activités périscolaires (de la maternelle au lycée), le calendrier sera adapté pour préserver l’apprentissage :
– semaine du 5 avril : cours à la maison ; les enfants des personnels prioritaires, en particulier des personnels soignants, pourront être pris en charge par leur établissement scolaire quand les parents ne disposent pas d’autres possibilités de garde ;
– semaine du 12 avril : vacances de printemps pour deux semaines ;
– semaine du 26 avril : rentrée scolaire, en présentiel pour les maternelles et primaires, et à distance pour les collèges et lycées ;
– semaine du 3 mai : retour en classe pour les collèges et lycées avec une jauge de présence adaptée.
– Concernant les universités, le fonctionnement actuel perdure, soit, selon les protocoles en vigueur, en laissant la possibilité pour chaque étudiant de se rendre à l’université un jour par semaine.
Le droit au dispositif de chômage partiel pour les parents dans l’obligation de rester à domicile pour garder leurs enfants est réactivé.
Marchés
Dans les marchés couverts, les stands non alimentaires sont interdits. L’interdiction des braderies, vide-greniers et brocantes prise par arrêté préfectoral la semaine passée reste en vigueur.
Commerces
Les magasins et centres commerciaux d’une surface de vente supérieure à 20 000 m² demeurent fermés, de même, à compter de samedi soir, qu’un certain nombre de commerces de produits de première nécessité, dont la liste a été élargie par rapport au printemps 2020. Consultez la liste des commerces autorisés à accueillir du public. Le retrait de commandes et la vente en ligne demeurent autorisés pour tous les commerces.
Par ailleurs, les mesures précédemment en vigueur dans l’Ain restent applicables :
• Le port du masque pour les personnes de plus de onze ans au sein de l’espace public est obligatoire dans toutes les communes de plus de 10 000 habitants. Neuf communes sont oncernées : Ambérieu-en-Bugey, Bourg-en-Bresse, Divonne-les-Bains, Ferney-Voltaire, Gex, Miribel, Oyonnax, Saint-Genis-Pouilly et Valserhône) ;
• Le port du masque est également obligatoire, sur l’ensemble du département, aux abords des gares routières et ferroviaires, des emprises des arrêts, abris et zones d’attente de transports en
commun, des centres commerciaux, supermarchés et hypermarchés, des établissements ’enseignement, des lieux d’accueil de mineurs (écoles, collèges, lycées, crèches, accueil périscolaire) et des lieux de culte dans toutes les communes du département ;
• La vente et la consommation d’alcool sur la voie publique sont interdites ;
• Les livraisons à domicile sont interdites après 22h ;
• Les vide-greniers, brocantes, braderies sont interdits ;
• La diffusion de musique amplifiée sur la voie publique est interdite ;
• Les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits dans l’espace public ;
• Les bars et restaurants ne peuvent accueillir de public. Les discothèques, salles de sport, salles de cinéma, théâtres, musées, parcs zoologiques ou encore casinos ne peuvent pour le moment pas
rouvrir leurs portes, toute comme les colonies et les centres de vacances.
Afin de veiller au respect de ces mesures, les contrôles des forces de l’ordre seront intensifiés, et tout contrevenant sanctionné.
À nouveau, Catherine de La Robertie, Préfète de l’Ain, en appelle à la responsabilité et à la patience de tous les Aindinois pour enrayer la propagation de la COVID-19. En ce week-end de fêtes familiales, il demeure essentiel de redoubler de vigilance dans le respect des mesures barrière… même pour les personnes vaccinées !
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés